Accueil  >  La qualité des soins  >  La lutte contre la douleur
  • Version imprimable
  • Revenir à la taille initiale
  • Agrandir la taille du texte

La lutte contre la douleur

A la Clinique Saint-Joseph, les équipes soignantes sont mobilisées pour vous donner les informations utiles et prendre en charge votre douleur.
Une intervention chirurgicale génère de la douleur. Mais nous avons les moyens de la contrôler.
Supporter la douleur ne permet pas de mieux lui résister.
Et la douleur retarde votre guérison et rend plus difficile votre convalescence.

Votre douleur nous concerne :
Parlez-en !
Nous pouvons la traiter.
Aidez-vous – aidez-nous !

 

 

 

On peut la prévenir

A la consultation d'anesthésie, des explications sur l'intensité prévisible de votre douleur et la façon de la traiter vous seront communiquées.

Traiter la douleur c'est possible

Avant la fin de l'opération des traitements antalgiques vous seront administrés. Après l'opération, et dans votre chambre, un protocole anti-douleur est systématiquement prévu. Cela peut parfois prendre du temps. Nous mettrons tous les moyens en œuvre pour la soulager, même si nous ne pouvons pas garantir l'absence totale de douleur.

Ne la laissez pas s'installer

Lorsque la douleur est calmée dès le départ, elle dure moins longtemps, et elle nécessite moins de calmants.

Parlons en ensemble

Tout le monde ne réagit pas de la même façon face à la douleur. Traitez efficacement votre douleur n'est possible que si vous nous en parlez. Vous seul pouvez décrire votre douleur, personne ne peut se mettre à votre place. Alors aidez nous à la prendre en charge. Nous ne pouvons rien faire sans vous ; mais tant avec vous !

Les moyens

  • Les médicaments sont des produits communs, allant jusqu’à la morphine.
  • Les voies d’administration peuvent faire appel à la voie intra veineuse, à l’administration par pompe autogérée par le patient ou à des méthodes d’anesthésie locorégionale.

 

Les autres moyens

Des techniques visant à calmer une partie du corps peuvent être proposées. Votre anesthésiste vous en parlera dès la consultation préopératoire, si cela peut concerner votre douleur. Tous les moyens à notre disposition seront utilisés.
Evaluons votre douleur
Plus vous nous donnez d’informations, et mieux nous pouvons adapter votre traitement. Une réglette, servant à mesurer l’intensité de votre douleur et à surveiller son évolution, peut être mise à votre disposition. Grâce à elle, vous pouvez nous indiquer « combien » vous avez mal en notant votre douleur de 0 à 10. Nous vous montrerons, si besoin, comment vous en servir.

Evaluons votre douleur

Plus vous nous donnez d’informations, et mieux nous pouvons adapter votre traitement. Une réglette, servant à mesurer l’intensité de votre douleur et à surveiller son évolution, peut être mise à votre disposition. Grâce à elle, vous pouvez nous indiquer « combien » vous avez mal en notant votre douleur de 0 à 10. Nous vous montrerons, si besoin, comment vous en servir.

Si vous avez mal, prévenez l’équipe soignante. Exprimez-vous sur votre douleur, vous nous aiderez ainsi à adapter vos traitements.


Nous sommes là, pour vous écouter et vous aider.


Article L.1110-5 du code de la santé publique
« …toute personne a le droit de recevoir des soins visant à soulager sa douleur. Celle-ci doit être en toute circonstance prévenue, évaluée, prise en compte et traitée… »

Le Réseau SOS DOULEUR A DOMICILE


Par convention avec le réseau, et si l’indication est posée par le médecin anesthésiste ou le chirurgien, votre douleur peut être prise en charge à votre domicile par cathéter péri-nerveux.